RESILIENCE ET AUTONOMISATION DES REFUGIES URBAINS DE BANGUI : SENSIBILISATIONS ORGANISEES A L’ENDROIT DES REFUGIES

  • Posté le: 12 June 2016

Dans la ville de Bangui, ce sont 2201 réfugiés et requérants d’asile dont 1068 femmes et 1133 hommes de diverses nationalités qui sont pris en charge par ASA. Les actions menées en leur faveur dans le milieu urbain de Bangui visent à améliorer leurs conditions de vie dans les secteurs de la santé, de l’éducation, des AGR et de l’assistance aux personnes ayant des besoins spécifiques. 

Pour cette année 2016, le renforcement de l’autonomisation des réfugiés et demandeurs d’asile est une priorité pour l’ONG Afrique Secours et Assistance. Cependant, les crises successives ont affecté négativement la résilience des bénéficiaires.  À titre d’exemple, une femme réfugiée bénéficiaire d’AGR en 2015 a perdu son activité lors d’un braquage. Ce sont en tout 20 réfugiés sur les 64 ayant reçu des AGR en 2014-2015, soit 31%, qui ont perdu tout espoir à travers la destruction de leurs AGR pour cause de braquage, de pillages et d’incendie. Cette réalité est bien illustrée par les propos d’un réfugié  soudanais lors de la séance du 30 mai 2016 : « Nous tournons en rond : A chaque fois qu’on  essaie d’avancer avec nos petites AGR,  une crise survient et les vols et pillages nous font perdre tout ce que nous avons réalisé. De plus nous avons besoin de titres de voyages pour faciliter l’achat de nos marchandises à l’étranger ». C’est dans un contexte où la capacité de résilience des réfugiés a été mise à rude épreuve du fait de la crise, qu’intervient la première sensibilisation de ASA, pour impliquer en amont les points focaux, les femmes et les représentants des personnes ayants des besoins spécifiques. Les participants à cette première session d’une série de 04 prévues, joueront le rôle de pairs éducateurs dans les communautés afin de diffuser largement le message sur l’autonomisation. Sur les 64 personnes présentes il y avait 28 hommes et 36 femmes dont  14 points focaux et 21 personnes ayants des besoins spécifiques. Les animateurs des séances sont les responsables du Département psychosocial et du Département santé. Les points abordés ont porté sur la résilience et l’autonomisation, le lien entre planning familial et autonomisation et les difficultés rencontrées par les réfugiés.

Notion de résilience

La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus, ou ne pas, avoir à vivre dans la dépression et se reconstruire. La résilience est déterminée/renforcée par de nombreux facteurs  dont la structuration de la personnalité, des expériences constructives de l'enfance et parfois par la réflexion, ou la parole. Pour les réfugiés urbains de Bangui, la résilience permet de dépasser leur état actuel et de ne plus être dans une situation précaire.

 Difficultés rencontrées par les réfugiés

Il faut noter qu’à l’instar de toute la population, les réfugiés ont été fortement éprouvés par la crise armée en RCA. Pour résumer l’on peut dire que les réfugiés ont, en plus des contraintes dues à la crise, des difficultés inhérentes à leur statut. C’est pourquoi leur capacité de résilience doit être à la mesure des défis particuliers qu’ils rencontrent.

Facteurs  de résilience des réfugiés urbains de Bangui

Au-delà des concepts théoriques, il a été opportun d’identifier avec les réfugiés et demandeurs d’asile dans le milieu urbain de Bangui, les facteurs de leur résilience afin de pouvoir les valoriser et capitaliser les acquis de leurs réalisations en termes d’autonomie acquise sur le plan économique.

Ainsi ont été identifiées les ressources internes (valeurs propres et croyances, valeurs et richesses culturelles des différentes communautés, volonté…) et les facteurs externes (la communauté de réfugiés, les communautés hôtes, la famille, les amis…). Ces ressources mises en relation avec les actions d’ASA, du HCR et des autres partenaires doivent renforcer l’autonomisation des réfugiés et mettre fin à la dépendance développée par certains vis-à-vis de l’assistance.

 

Résilience et autonomisation

La résilience telle que comprise permet l’adaptation au contexte socioéconomique et la prise de décision pour l’action. Les activités favorisant l’autonomisation étant les AGR et la formation professionnelle, les réfugiés sont invités à s’inscrire dans ce processus.

Mais en  réalité, l’autonomisation, ce n’est pas simplement le fait de disposer d’une AGR, parce que celle-ci peut disparaitre en cas de remous sociaux ou même pour mauvaise gestion. C’est plutôt un processus qui s’inscrit à la fois dans un cadre interne ou psychologique et un cadre contextuel ou social. Ainsi, les réfugiés doivent se valoriser par les sentiments d'aptitude, de confiance, de responsabilité, et le désir de participer aux interactions avec les communautés hôtes pour le développement socioéconomique de la Centrafrique. Cela passe par l’acquisition des compétences, et les sensibilisations organisées par ASA à cet effet seront un moyen efficace de capacitation.

Lien entre autonomisation et planning familial

Le  planning familial est un moyen d’autonomisation pour les communautés, encore plus pour les femmes qui ont grâce à cet outil, la faculté de prendre des décisions quant à la procréation, en exerçant un contrôle sur leur sexualité. Les difficultés particulières rencontrées dans le pays d’accueil sont un obstacle à l’épanouissement des enfants (santé, scolarité…) et l’absence de planification familiale prédispose à la dépendance vis-à-vis de l’assistance sans possibilité d’autonomisation.

La prise de conscience…

La prise de conscience des participants sur la relation étroite entre résilience, autonomisation et santé de la reproduction à travers le planning familial servira de point de départ à des actions dans les communautés de provenance respectives des participants. C’est ce qu’ont noté les participants avec satisfaction. Après les sessions en salle, seront organisées des sessions de sensibilisation de masse, faisant participer les personnes formées.

Afrique Secours et Assistance

1er juin 2016

Ajouter un commentaire

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.