CENTRAFRIQUE : LA SORTIE DE CRISE EST-ELLE ENCORE LOIN DANS LA LOBAYE ?

  • Posté le: 12 November 2015

Depuis presque un an, ASA accompagne les communautés de 6 localités de la Lobaye à la recherche de Cohésion et de la Paix. Le processus qui a démarré par des séances de « regards croisés », des tables rondes et des focus group nous mène après plus de 10 mois d’intenses activités, à l’élaboration de plans d’actions communautaires.

Ces plans varient selon que nous sommes à Boukoko, Bokoma, Boboua, Boda, Bodjoula, Mbaïki, Boganangone ou Bangui. Pour certains ce sont des activités agricoles avec la culture d'arachide, de maïs, de sésame, de courge et d'hévéa, pour d’autres, c’est l’élevage de porc, de cabris, de poulets et de canards, enfin pour les derniers le commerce de friperies.

L’activité transversale des différents plans sur laquelle tous sont d’accord, c’est la mise en place d'une plateforme d'échanges entre les jeunes et la réalisation d’activités culturelles pour la valorisation de la diversité culturelle dans la Lobaye.

Pour la mise en œuvre de ces plans d’action communautaires les populations se sont mises ensemble à travers la constitution de 10 groupements dont les noms tels que SIRIRI (Paix), TARA MO BA (Essaie et tu verras), WALI TI BOUKOKO LONDO (Femmes de Boukoko debout) sont porteurs d’espoir.

« Nous devons commencer nos activités avant 2016 », disaient des membres d’un groupement de Boda. Ce souhait est aussi partagé par ASA.

Environ 10 000 personnes des localités citées seront bénéficiaires de ces plans d'actions communautaires.

Ajouter un commentaire

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.